L’AJB propose à ses élèves de 6e année d’élaborer sur une base volontaire un travail de fin d’études. Exercice d’entraînement aux travaux à réaliser lors des études supérieures, il les invite à se pencher de manière assidue et approfondie sur un sujet qui leur tient à cœur, en rapport avec leur option et/ou leurs intérêts personnels.

Les sujets sont variés : Pourquoi néglige-t-on les sports équestres ? ; La théorie des cordes ; Les liens existant entre la danse et les mathématiques ; Le trouble bipolaire ; La fibromyalgie ; Les Celtes étaient-ils barbares ?

Guidés par une équipe de professeurs dynamiques (du promoteur aux lecteurs en passant par l’équipe organisatrice), les élèves apprennent étape par étape à devenir autonomes grâce à un calendrier et un vade-mecum mis à leur disposition mais aussi grâce à une série de séminaires proposés par les organisateurs (Recherches des sources, Construction d’un plan, Rédaction du TFE, etc.). Contraints à se rendre en bibliothèque, ils sont amenés à fréquenter celle de l’Université libre de Bruxelles ou de l’Espace 27 septembre.

Chaque année, une quinzaine d’élèves s’engage dans ce projet qui les mènera à la remise d’un travail écrit d’une trentaine de pages et, après les examens de fin d’année, à sa défense publique devant un jury composé de professeurs de l’athénée, de la Direction et, éventuellement, d’enseignants du Supérieur et de chercheurs.

Publicités