Jusque récemment, l’Athénée Joseph Bracops devait son nom à deux illustres personnalités de la commune d’Anderlecht : Joseph Bracops et Théophile Lambert. L’école était née de la fusion entre le Lycée Théo Lambert et l’Athénée Joseph Bracops dans les années 90. En 2016, l’école a de nouveau changé de nom pour devenir l’Athénée Joseph Bracops.

Aujourd’hui, l’Athénée Joseph Bracops dispense un enseignement général en vue d’obtenir le Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur, a fortiori dans le but de préparer ses élèves à des études universitaires et/ou supérieures. Pour plus d’informations concernant les cours dispensés, veuillez-vous rendre sur la page des grilles horaires.

Joseph BracopsJoseph Bracops est né le 30 mai 1900 à Bruxelles-ville et est décédé le 30 mai 1966 à Anderlecht. Avant de devenir bourgmestre de la commune, Monsieur Bracops était un instituteur et fervent défenseur de l’enseignement officiel, en plus d’être un militant syndical actif. S’engageant plus tard dans la politique, il sera arrêté par la Gestapo en 1941 et une nouvelle fois en 1942, avant d’être déporté au camp de concentration de Breendonk où il restera 6 mois, puis à Bunchenwald (6 mois), Majdanek (6 mois), Auscwhitz (6 mois) et enfin à Mathausen, Melk-sur-Danube et Ebensee (un peu plus de 6 mois). Il ne sera libéré que le 6 mai 1945 et reviendra en Belgique le même mois. Un parcours tragique qui ne découragera pas Joseph Bracops de reprendre ses activités syndicales et politiques, puisqu’il fondera la CGSP et en sera le premier président. Joseph Bracops est décédé à l’âge de 66 ans et c’est en son hommage que notre Athénée porte son nom.